Accueil démocratie Photo comparée du 17.10.2018

Photo comparée du 17.10.2018

0
0
42
44246274_348324039269638_1487144611062218752_n
44185865_2031526923805273_4014308865586757632_n

Quelle est la nature de cette opacité dans le bassin de Cluses ?

L’indice ATMO affiche un « air bon », avec une moyenne de 43 microgrammes de dioxyde d’azote (NO2), de PM 10 et d’Ozone par mètres cubes d’air (ug/m3).

Capture du 2018-10-17 21:00:30Si on prend les seules particules inférieures ou égales à 10 micromètres (PM10), ATMO ne fournit aucun chiffre exact mais simplement une couleur jaune, signifiant un air en dégradation. On se demande toujours comment sont fournies ces « données » puisqu’il n’y a pas de capteurs d’air actifs dans le bassin de Cluses. La mesure de la pollution dans le bassin de Cluses est en effet très peu transparente…

Rappelons que le code de l’environnement préconise une moyenne annuelle de 40 microgrammes de PM 10/m3 d’air afin d’avoir une atmospĥère « correcte ».

Seule l’installation de capteurs fixes relevant l’ensemble des polluants dans l’atmosphère, avec une réelle transparence des données pourra faire avancer la compréhension de la situation dans le bassin de Cluses.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par comiteantipollutioncluses
Charger d'autres écrits dans démocratie

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Les Zones à Faible Emission (Z.F.E) : une fausse alternative.

En mai 2018, le gouvernement français a été traduit devant la Cour de Justice Européenne p…