Accueil démocratie Nos perspectives.

Nos perspectives.

0
0
80
cap-objectifs

En tant qu’habitants de Cluses, nous avons décidé de nous organiser et d’agir contre la pollution de l’air. Du fait que nous sommes des jeunes personnes travaillant dans le bassin de Cluses, notre démarche se veut la plus populaire et la plus démocratique possible. C’est pourquoi nous souhaitons expliquer plus concrètement cette dernière.

La pollution de l’air révèle un problème lié à notre vie quotidienne basée sur un système de production et d’échange (logements, usines, transport, déchets). A Cluses, au problème général du transport s’ajoute un enjeu particulier que sont les multiples industries de la « capitale du décolletage ».

Ce n’est donc pas un problème « technique » qui peut se régler par un simple acte administratif : il faut comprendre la nature de la pollution et envisager une solution collective, cohérente et basée sur le long terme.46307720_346575995906687_198933118395088896_n

Ainsi, nous ne souhaitons pas être un comité d’ « experts » détaché d’une mobilisation populaire car sans cela nous ne pensons pas qu’il soit possible d’avancer réellement, profondement.

Les médiocres mesures législatives de ces dernières années illustrent l’impasse d’une activité tournée vers les institutions, empêtrées dans ses lenteurs et ses accomodements avec les puissances économiques.

Par conséquent, notre travail principal est de nous tourner vers la population afin d’unifier la prise de conscience pour, ensuite, la transformer en une mobilisation capable d’instaurer un rapport de force.

Former une mobilisation populaire, cela demande un long et patient travail de fond.

Or, comme il faut bien commencer par quelque part, nous avons opté, dans un premier temps, par l’appel à témoignage dans le but d’unifier la parole locale. Avec ces témoignages, nous espérons montrer à la population que ses ressentis ne sont pas individuels et isolés les uns des autres mais bien qu’il y a une expérience commune de la pollution de l’air.

Nous pensons qu’unifier les expériences est la première étape pour faire avancer la prise de conscience collective. Mais avoir conscience d’un problème ne suffit pas à se mobiliser : il faut avoir des objectifs, porter des revendications concrètes.

Logiquement, les témoignages de la population liés à une analyse rationnelle vont nous aider à formuler des revendications. C’est pourquoi il est important de parler autour de vous de cet appel à témoignage afin de réunir un maximum d’expériences et élargir la critique à tous les enjeux. Nous envisageons de faire une réunion publique pour faire le point sur cette étape de construction de la mobilisation et fournir du matériel d’agitation (autocollants et affiches).

Ainsi, notre démarche actuelle peut se résumer de la manière suivante : Unifier + Revendiquer + Mobiliser.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par comiteantipollutioncluses
Charger d'autres écrits dans démocratie

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Photo à Scionzier, le 11/10/2018

Fumée opaque et stagnante émise par l’usine Arthur Béné à Scionzier, ce jeudi 11 oct…